En Inde, environ 13 familles chrétiennes ont dû quitter leurs villages au mois de décembre. Les faits se sont déroulés à l'Est du pays. 

Cinq familles chrétiennes ont fui leur village après le meurtre d'une femme, qui aurait été brûlée vive à cause de sa foi. Un de nos partenaires locaux explique:

«Les villageois ont affirmé qu'elle s'était suicidée, mais nous savons que c'est un meurtre parce qu'ils avaient menacé, depuis longtemps, les chrétiens du village de lourdes conséquences s'ils n'abandonnaient pas leur foi.»

Après le meurtre, les villageois ont manifesté pour exiger que les chrétiens du village exécutent tous les rituels hindous nécessaires pour apporter la paix à l'esprit de la femme décédée. Selon eux, sans cela, cette mort serait considérée comme une malédiction pour le village. 

Ces familles vivent depuis dans leurs champs, et ce, malgré le froid, le manque de vêtements et de nourriture. 

Les nationalistes veulent 'des villages sans chrétiens'

Les cinq familles chrétiennes et le gendre de la défunte ont dû payer 1 lakh (10 000 roupies indiennes qui correspondent à 123€ environ). Ils ont aussi été menacés de conséquences terribles pour les forcer à abandonner leur foi chrétienne. 

«Les extrémistes hindous ont fait la promotion pour des 'Villages Sans Chrétiens' et incitent les villageois à la haine contre les chrétiens, ce qui entraîne leur expulsion.»

Dans un village voisin, huit autres familles chrétiennes ont été forcées de quitter leurs habitations. Les villageois y avaient sévèrement battu deux jeunes chrétiens. Un partenaire local rapporte qu'«ils avaient peur d'être battus ou même tués.» Eux aussi habitent à l'extérieur de leur village, dans les champs. 

Avec Portes Ouvertes