La Commission des Droits de l'homme de Malaisie (Suhakam) a rendu hier ses conclusions concernant l'enlèvement du pasteur Koh. Si elle a trouvé les responsables du kidnapping, elle n'a pas pu donner de nouvelles concernant le pasteur Koh. On ignore toujours où il est et s'il est encore en vie. 

Selon l'enquête, c'est l'État malaisien qui est responsable de l’enlèvement du pasteur Raymond Koh et du kidnapping du couple Joshua et Ruth Hilmy ainsi que de celui d’Amri Che Mat.

La Suhakam a produit un rapport sur les investigations effectuées dont voici un extrait:

«Le pasteur Raymond Koh... a été enlevé par des agents de l'État, à savoir la branche spéciale de sécurité Bukit Aman, à Kuala Lumpur.»

Bukit Aman à Kuala Lumpur est le quartier général de la Royal Malaysia Police.

Les épouses continuent de réclamer la vérité

Suzanna Liew et Norhayati Mohd Afriffin, les épouses de Raymond Koh et d’Amri Che Mat étaient présentes au Parlement malaisien, accompagnées de leurs familles. Elles sont soulagées pour le verdict rendu, mais l’incompréhension demeure. Suzanna confie:

«Nous voulons que la vérité soit révélée. Jusqu'à aujourd'hui, nous ne savons pas pourquoi ils ont été enlevés.» 

Le 12 juin, les deux épouses avaient adressé une lettre ouverte au Premier ministre Mahathir Mohamad pour demander qu'une enquête immédiate et indépendante soit ouverte sur leur disparition.

Des dispositions strictes imposées aux forces de l’ordre

La commission a aussi donné plusieurs recommandations. Elle demande:

  • que le service de sécurité Bukit Aman puisse fonctionner de manière impartiale et indépendante.
  • une nouvelle législation qui permettrait de définir clairement la «sécurité» pour éviter tout abus de pouvoir et accroître la responsabilisation. 
  • la reconnaissance et le respect du droit humain fondamental de la religion par l'État et ses agents, dont la police et les autorités religieuses étatiques.

Plus de nouvelles depuis leur enlèvement

Le Pasteur Raymond Koh a été enlevé le 13 février 2017 près de son domicile à Petaling Jaya, dans l'État du Selangor, tandis qu’Amri Che Mat a disparu dans les mêmes conditions le 24 novembre 2016.

Les deux hommes étaient tous deux surveillés avant leur disparition et ont été pris en embuscade par trois véhicules. Ils ont d’abord été pris pour cible par les autorités religieuses puis par la police car ils étaient prétendument impliqués dans des affaires de blasphème contre l'islam.

 

Avec Portes Ouvertes