Imprimer
Affichages : 265

Bien qu'évincé du XV d'Australie, le rugbyman Israël Folau ne regrette pas sa publication sur Instagram de propos jugés discriminants. «Je vais m'en tenir à ce que dit la Bible. Je le partage avec amour. Je peux voir le revers de la médaille avec des réactions totalement opposées à ce que j'ai exprimé», a-t-il partagé au Sydney Morning Herald du 14 avril.

Originaire de l'archipel des Tonga, le joueur vedette s'est même dit prêt à renoncer au rugby, si c'était la volonté de Dieu : «Je crois en un Dieu qui contrôle toute choses. Quelle que soit sa volonté, que ce soit que je continue à jouer ou non, je serai plus qu'heureux de faire ce qu'il veut que je fasse».

Pour rappel, la Fédération australienne de rugby s'est désolidarisée des propos de son joueur en mettant fin à son contrat, précisant qu'il a la possibilité de se défendre devant une commission de discipline.

Joueur du XV d'Angleterre, Billy Vunipola est à son tour dans la tourmente pour avoir pris la défense d'Israël Folau. «Je ne suis pas parfait. J'ai été presque tout sur cette liste (ivrogne, homosexuel, adultère, menteur, fornicateur, voleur, athée, idolâtre) à un moment de ma vie. Ca fait mal de le savoir. Mais c'est pour ça que je crois qu'il y a un Dieu. Pour nous guider, nous protéger et pardonner nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés», a commenté l'international anglais. La Fédération anglaise de rugby a annoncé qu'elle allait le convoquer.

La rédaction d'Evangeliques.info