Jeudi, 29 octobre 2020 15:30:18

Le président Donald Trump a promis mercredi de signer un décret pour protéger tous les bébés nés vivants, y compris ceux qui survivent à l'avortement.

Dans un discours préenregistré au petit-déjeuner de prière national catholique, organisé en ligne cette année en raison des verrouillages liés à la pandémie de coronavirus, le président a déclaré que la protection de la vie "est notre devoir moral sacro-saint".

«Aujourd'hui, j'annonce que je vais signer le décret exécutif né vivant pour garantir que tous les précieux bébés nés vivants, quelle que soit leur situation, reçoivent les soins médicaux qu'ils méritent. C'est notre devoir moral sacro-saint», a déclaré Trump.

Le président a également noté que son administration augmentait le financement fédéral de la recherche néonatale «afin de garantir que chaque enfant ait les meilleures chances de s'épanouir et de grandir».

De plus amples détails sur le décret n'étaient pas disponibles à la Maison Blanche jeudi matin, mais l'annonce a rapidement attiré les éloges des membres de la communauté pro-vie.

«Le décret du président Trump protège le plus jeune des patients et garantit que leur droit à la vie est défendu dans la plus grande mesure de la loi», a déclaré Carol Tobias, présidente de National Right to Life, dans un communiqué au Christian Post. «Nous remercions le président Trump pour son dévouement au droit à la vie et pour son travail pour protéger toute vie humaine innocente. Il est un champion pour les plus vulnérables d'entre nous et s'est engagé à protéger le droit à la vie de tous les bébés, nés et à naître.

Dans ses commentaires précédant l'annonce de mercredi, le président Trump a pris le temps de souligner la précieuse contribution des catholiques et de «toutes les personnes de foi» à la société américaine.

«J'ai grandi à côté d'une église catholique dans le Queens, à New York, et j'ai vu le travail incroyable de l'Église catholique pour notre communauté. Ce sont des gens extraordinaires. Ce sont des gens formidables et formidables. Les écoles catholiques donnent à de nombreux enfants mal desservis la chance d'atteindre leur potentiel donné par Dieu. Les catholiques de tous horizons partagent l'amour du Christ avec les plus vulnérables car ils prennent soin des personnes âgées, des sans-abri et des voisins dans le besoin », a déclaré Trump. 

«Notre nation est forte à cause des catholiques et de tous les croyants. Nous croyons à la joie de la famille, à la bénédiction de la liberté et à la dignité du travail et à la vérité éternelle que chaque enfant né et à naître est fait l'image sainte de Dieu. Je protégerai toujours le rôle vital de la religion et de la prière dans la société américaine et je défendrai toujours le droit sacré à la vie », a ajouté le président.

Leonard Leo, président du conseil d'administration du NCPB qui a présenté Trump avant son discours, l'a salué comme un champion des valeurs de l'Église.

«Il existe une longue tradition du petit-déjeuner de prière national catholique d'inviter et d'accueillir les présidents des États-Unis qui adhèrent aux enseignements de l'Église catholique sur le caractère sacré de la vie humaine. Le président Donald Trump a farouchement défendu la culture de la vie de cette manière plus que tout autre président de ma propre vie », a déclaré Leo.

«Il a fait tellement plus pour adopter des politiques qui reflètent la morale, les enseignements et l'objectif de notre foi. Il a insufflé une nouvelle vie aux garanties du Premier Amendement de la liberté religieuse en protégeant les droits de conscience des professionnels de la santé, en mettant fin à la discrimination contre les croyants de tous horizons en matière d'éducation et en luttant contre le mouvement pour supprimer les symboles religieux des espaces publics.

«Le président Trump a reconnu le principe de l'égalité des chances et de la justice en faisant pression pour un choix éducatif et une réforme qui profiteraient aux plus démunis de notre société. Et grâce à ses efforts de sélection judiciaire, le président Trump a contribué à garantir la dignité humaine en nommant des juristes qui renforcent l'état de droit en imposant des limites constitutionnelles au pouvoir de l'État », a-t-il déclaré.

Le petit-déjeuner national de prière catholique a été créé en 2004 en réponse à l'appel de Saint Jean-Paul II pour une nouvelle évangélisation. Chaque année, plus de 1 500 personnes se rassemblent à Washington, DC, pour l'événement non partisan de prier pour la nation.

Christian Post / Info Média Christ