Dimanche, 9 aout 2020 07:51:47

Une commission a été créée dans l’Église d’Angleterre pour mettre en œuvre un changement « significatif et structurel » sur l’égalité raciale

La création de la Commission d’action contre le racisme des archevêques fait suite à un nouvel examen minutieux du racisme dans l’Église d’Angleterre à la suite de la mort de George Floyd aux États-Unis

Ces dernières semaines, l’Église s’est excusée pour ses liens avec l’esclavage et ses attitudes racistes à l’égard de la génération Windrush. Ce dernier a été marqué par un silence de deux minutes comme un acte de "lament » sur Windrush Day cette semaine.

La commission doit commencer ses travaux au début de l’année prochaine et est chargée de faire avancer les changements audacieux pour assurer l’égalité raciale.

L’Église a déclaré que les plans reflètent une approche de « tolérance zéro » pour lutter contre le racisme, tout en reconnaissant que les progrès réalisés jusqu’à présent ont été « insuffisants ».

« Pour que l’Église soit une voix crédible en appelant au changement à travers le monde, nous devons maintenant veiller à ce que les excuses et les lamentations soient accompagnées d’actions rapides menant à un véritable changement, » a déclaré la Chambre des évêques.

Lors d’un vote mercredi, la Chambre des évêques a également réitéré les excuses officielles de l’Église pour l’esclavage, faites en 2006.

Lors du Synode général de février de cette année, l’Église d’Angleterre a voté pour s’excuser pour le racisme dont ont été victimes les membres de la génération Windrush dans les paroisses du pays.

L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a déclaré au Synode général à l’époque qu’il y avait « sans aucun doute» » que l’Église d’Angleterre était encore "profondément institutionnellement raciste ».

Info Média Christ / CT